Le Concert du NOUVEL AN

QUATRE MAINS POUR 2 PIANOS

Un duo de choc!

Le duo Jatecok

Pour mieux connaître le Duo Jatecok cliquez sur la photo

En cliquant sur les noms soulignés vous étouterez les Jatecok dans la pièce annoncée

Mais, qui sont les Jatecok?

Les Jatecok

Du pep’s, du pétillant, elles n’en manquent pas !
Les pianos “champagne“ et espiègles
du duo JATEKOK étaient tout désignés
pour fêter joyeusement le Nouvel An

Naïri BADAL et Adelaïde PANAGET
ont apprivoisé l’art exigeant du “deux-pianos”
avec de grands maîtres comme Brigitte ENGERER,
Nicolas ANGELICH ou Claire DÉSERT.

Le programme de cette soirée n’aura pas de frontières.
Classique, jazz...
On découvrira notamment une CARMEN de BIZET
toute chamboulée et quelques pièces
rarement jouées de Dave BRUBECK, l’auteur
des fameux Take Five et Blue Rondo à la Turk. Saint Saëns sera à

l’honneur...
En hongrois, játékok signifie le jeu.
Jeu de mains, jeu de plaisirs,
les JATEKOK se prêtent au jeu avec bonheur
et nous aurons plaisir à le partager.

Dimanche 19 janvier 2020 à 17 h

Salle de la Ria

Casino de Pornic

 PROGRAMME

Brubeck points of jazz

Saint-Saëns Danse macabre

Saint-Saëns Introduction et rondo cappricioso

Bizet/Anderson Carmen-Fantaisie

Le programme

Dave BRUBECK (1920-2012)

Suite of points of jazz: Prélude, Scherzo, Blues, Fugue, Rag, Chorale, Valse, A la Turk et Final

Dave Brubeck fut un des plus grands pianistes de jazz américain. Il jouait en solo ou avec son big band, « The Dave Brubeck Quartet ». Il débuta le piano avec sa mère, étudia la médecine vétérinaire, avant de travailler avec le compositeur français Darius Milhaud.

Il crée son ensemble avec le saxophoniste Paul Desmond qui compose leur premier grand succès « Take five ».

Le Quartet se dissout en 1967 mais il continue de jouer avec notamment Gerry Mulligan, compose comédies musicales, ballets, cantates, messes, des œuvres de jazz pour orchestre ou pour piano seul. Il jouera jusqu’à l’age de 91 ans.

Suit of points of jazz est un ballet composé pour 2 pianos, commandé par une chorégraphe américaine d’origine polonaise qui avait écouté son« Dziekuye » (Merci en polonais). Cette oeuvre avait été inspirée par sa visite du Musée Chopin à Varsovie et improvisée à la suite d’un concert pour remercier son public.

 

Camille Saint Saëns (1835-1921)

Danse macabre

Introduction et Rondo Capriccioso

Enfant prodige, Saint Saëns entre au Conservatoire de Paris à 13 ans. Il étudie l’orgue, la composition et reçoit les conseils d Gounod. Nommé organiste à 18 ans, il impressionne Berlioz et Liszt. Professeur, il forme de brillants compositeurs tel Fauré. Il compose beaucoup. Il fut le premier compositeur à écrire de la musique spécialement pour un film (« L’assassinat du Duc de Guise).

En 1863, il compose l’Introduction et Rondo Capriccioso pour le violoniste virtuose Pablo de Sarasate, œuvre subtile à la magie étincelante et poètique

En 1870, il s’engage dans l’armée française, puis inquiété lors de l’insurrection de la Commune de Paris, il part en Angleterre après avoir écrit avec humour « la Danse macabre », mélodie sur un poème « Egalité, Fraternité » « rictus politico-social » de Jean Lahore, signe avant-coureur de la révolution prolétarienne, inspiré par les « Communards ». L’année suivante, cette « chanson » devient un poème symphonique et sera transcrite pour 2 pianos. On y remarque les 12 coups de minuit, , le Dies irae ironiquement joué sur un rythme de valse. Enfin le chant du coq et la dernière phrase de la mélodie dont les mots éclairent la signification de la fable : Oh! La belle nuit pour le pauvre monde, et vivent la mort et l'égalité !

 

Georges Bizet (1838 - 1875) / Greg Anderson (1981)

Carmen-Fantaisie 

Georges Bizet naît dans une famille de musiciens amateurs qui lui font aimer l’Opéra et le piano. Il entre à 10 ans au Conservatoire de Paris. Pianiste brillant, il étudie l’orgue et la composition, reçoit les conseils de Gounod. Prix de Rome à 19 ans, il passe 3 ans à la Villa Médicis. Il a 25 ans lorsque l’Opéra « les pêcheurs de perles » lui apporte le succès. L’Opéra comique lui commande « Carmen » d’après la nouvelle de Prosper Mérimée. L’histoire de cette femme sans foi ni loi, passant d’un amant à un autre, assassinée par le dernier, scandalise le public et les commanditaires. Bizet ne se remettra pas de cet échec, la maladie l’emporte à 36 ans. Après la mort de Bizet un de ses amis supprime les textes parlés et les remplace par du récitatif faisant de Carmen un opéra qui connaît un franc succès que le jeune pianiste et compositeur américain Greg Anderson veut rendre accessible au plus grand nombre. Lauréat de la Julliard School, il souhaite donner à la musique classique un large rayonnement dans la société. Il compose donc des arrangements, des fantaisies sur des airs d’Opéras français et italiens du XIXème siècle et les joue à 4 mains avec sa complice Elizabeth Joy Roe sur 2 pianos comme le feront Adélaïde Panaget et Naïri Badal, le Duo Jatecok.